7000 logements chauffés et éclairés grâce aux médicaments recyclés

Cliquez ici pour lire un article qui donne un argument supplémentaire au fait de ramener ses médicaments non utilisés à la pharmacie

2 commentaires

  1. Je ne vois pas comment on peut recycler des médicaments en énergie. Il faut cependant ramener les médicaments non périmés à nos 2 pharmaciens de quartier. Des ONG les utilisent dans les pays pauvres ou en guerre. Ils prennent aussi nos anciennes lunettes. N’hésitez pas aussi à réclamer aux laboratoires d’analyse médicale la restitution des produits qu’ils vous demandent d’apporter pour un examen médical et qu’en définitive, ils n’utilisent pas. Je l’ai déjà fait avec un laboratoire local.

    J'aime

    • Voici quelques explications provenant du site CYCLAMED qui gère la collecte des médicaments non utilisés « Pendant de nombreuses années, des ONG partenaires ont trié les médicaments non périmés dans un objectif humanitaire. Mais depuis le 1er janvier 2009, les associations humanitaires ne peuvent plus, légalement, redistribuer les Médicaments Non Utilisés.
      En effet, les pouvoirs publics ont suivi les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui préconisaient d’interdire la redistribution humanitaire des médicaments non utilisés du fait notamment de problème logistique (péremption…) et de traçabilité. »
      et « Depuis la fin de l’humanitaire en 2009, l’incinération est la solution retenue pour éliminer en toute sécurité les MNU. Les unités choisies par Cyclamed sont toutes conformes aux normes environnementales les plus strictes et récupèrent l’énergie. Celle-ci, dégagée sous forme de vapeur et d’électricité, permet de chauffer ou d’éclairer des logements. »

      J'aime

Les commentaires sont fermés.